La piste d`un touriste

Русский | English | Español | GermanFrançais | 中文 (中国)

Olkhone

Olkhone est la plus vaste  parmi 26 îles du Baïkal.

L’île est longue de 72 km pour une largeur de 15 km et une superficie de 730 km2.

L’île sépare une partie du Baïkal, qui s’appelle La Maloyé Moré (nom bouriate Narin-Dalai qui signifie « La petite mer »), La Petite Mer a le caractère d’un détroit dilatant du sud-ouest au nord-est. D’une longueur de 76 km, sa largeur maximale est de 17 km, minimale est de 4 km, la profondeur maximale atteint 200 mètres.   C’est l’une des plus vastes parties des basses eaux du lac, par conséquent, un endroit préféré des vacanciers.

Il existe deux versions de l’origine du nom de l’île d’Olkhon. Selon la première, son nom vient de la langue bouriate « oïkhon », qui signifie « boisé ». Selon la deuxième – du mot « olgon », qui se traduit comme « sec ». Les deux variantes correspondent entièrement à l’image d’Olkhon – elle est à la fois sèche et boisée. En fait, la forêt se trouve seulement dans la partie centrale, les extrémités nord et sud de l’île sont des steppes.

L’île est séparée du continent par La Porte d’Olkhon, qui peut être traversée par le bac. En hiver, une traversée de glace est organisée le long de la glace du lac. Pendant la formation et le dégel de la glace, la communication avec le continent est interrompue. Il n’y a pas de vols réguliers vers l’île.

La baie de Zagly (baie de Tashkaï) est considérée comme un endroit le plus ensoleillé de la région d’Irkoutsk. Il y a trois fois  plus des jours ensoleillés  qu’à Irkoutsk. C`est entre 2200 et 2400 heures par an, comme dans des stations caucasiennes.

Le cap Khorin-Irgui est séparé de la presqu’île Kobylia golova par une crevasse abrupte d’environ 4 m de large et par les murs jusqu’à 10 m de hauteur, qui tombent dans l’eau. Le cap rappelle de loin la tête d’un cheval. Les falaises de la cape attirent l’attention avec des sokuyas –  le jaillissement de glace, qui se forment lorsque le lac gèle. En cas d`une grosse tempête, les roches peuvent être couverts de glace éclaboussée jusqu’à 10-20 m de hauteur et d’épaisseur jusqu’à 10-15 cm. Du côté nord, les falaises abruptes du cap sont couvertes de glace solide des dizaines de mètres en sous-sol. La crevasse est couverte de décorations de glace sophistiquées.

Khorgoy – une cap de steppe. Le cap Khorga est connu pour des ruines d’un mur de protection ancien de Kurykan. C’est l’un des murs anciens les mieux conservés de l’île. On peut voir une maçonnerie de jusqu’à 1,5-2 m de haut sur les flancs. Il a été découvert par  un scientifique polonais exilé Ivan Tchersky, en 1879. Les murs de pierres ont été construit sans des liants. La longueur totale du mur est de 292 m.

Le village de Khouzhir est une agglomération principale d’Olkhon, avec une population de 1270 personnes. Le musée régional de Khouzhir comporte une collection d’objets anciens, reflétant la vie et la culture des insulaires. Le musée a été fondé par le professeur de géographie Nikolay Reviakin. Le centre d’information et d’excursions se trouve à l’adresse 29, rue Baïkalskaya, où les billets sont réservés, les minibus sont envoyés à Irkoutsk, des souvenirs et des guides sont vendus.

Le cap Bourkhan (Le rocher Chamanka)

Le cap Bourkhan est situé au centre sur la côte est de la plus grande île du lac Baïkal – l’île d’Olkhon.

Sur le territoire du Cap Bourkhan il y a un objet du patrimoine culturel (archéologique) des peuples de la Fédération de Russie, qui s`appelle « Bourkhan ». L’objet du patrimoine culturel de « Bourkhan » est un ensemble (un complexe archéologique) « Burkhan » (« Le rocher Chamanka ») avec un certain territoire. Depuis 1981, le Cap Bourkhan est un monument régional de la nature.

Le Cap Bourkhan contient des couches d’occupation avec des restes de la culture matérielle: objets archéologiques ayant une valeur historique, scientifique, culturelle et portant des informations scientifiques sur l ‘histoire et la culture des hommes au cours des ères paléolithique et néolithique – âge du fer à la période de modernité ethnographique (V millénaire avant J.-C. – I millénaire après J.-C., XVII-XIX siècles après J.C.).

Le rocher à deux sommets est composé du calcaire cipolin – du marbre couvert de lichens rouge vif. Il y a une caverne dans un rocher le plus proche de la côte. Ce lieu est particulièrement vénéré par des Bouriates qui viennent des districts qui s`appellent Khorinsk et Bargousin.    Avant de la Lamaisation des Bouriates et la construction de l’autel du Bouddha, des rituels chamaniques avaient eu lieu dans la grotte.

Le rocher avec une caverne, où seulement des chamanes ont eu le droit d’accès, longtemps est restée interdite.  L’entrée de la caverne est située à une altitude de 481 m au-dessus du niveau de la mer, sa longueur est d’environ 12 m, sa largeur de 3 à 4,5 m, sa hauteur de 1 à 6 m.

Sur la surface du Cap Bourkhan, du côté ouest, il y a un affleurement des roches brunes, qui ressemble à un dragon sur une falaise de marbre blanc. Il est plus pratique d`observer ce phénomène naturel en hiver, en étant sur la glace du lac.

Au nord du cap Bourkhan il y a une plage magnifique de sable de la Baie de Saray, qui s’étend à 3 km.

Des rides de sable cachent des clairières douillettes au fond de la côte, entourées de pins (la forêt des chamanes). Il y a des des dizaines des arbres qui ont 300-500 ans. Encore plus de pins et de mélèzes, qui ont façonné  une forme de vie inhabituelle, en végétant dans le sable et en combattant le vent. Ils sont les « jupes » des branches, qui s’étendent sur le sable; des branches supérieures s’aplatissent fortement; des vieux arbres sont en forme d`un buisson.

Ces pins et mélèzes sont uniques et doivent être protégés. Leur âge souvent dépasse 200-300 ans Sur le sable il y avait des plantes herbacées, y compris des endémiques et des reliques qui sont inclus dans « Le livre rouge ».

La Baie Pestchanaya, situé à 20 km au nord de Khouzhir  est célèbre pour ses dunes de sable pittoresques. Des vents constants, soufflant de la mer, transférent le sable de la côte et la forment des sédiments sableux, qui occupent une superficie d’environ 3 km2 sous la forme de collines hautes , crêtes ou dunes.  Ce sont les sédiments sableux les plus vastes non seulement sur l’île d’Olkhon, mais aussi sur toute la côte ouest du lac Baïkal. Une plante rare pousse sur les dunes de sable, qui n’existe dans aucun autre lieu du monde. Elle s`appelle l’astragale d’Olkhon – une plante vivace de la famille des Fabacées. Au bout de la forêt, où les sable s`interrompent, on retrouve des arbres avec des racines-échasses de 30-40 de long.

Le cap Sagan-Khouchine «le cap blanc» est une curiosité de l’île qui vaut le détour. Autrement appelé Tri Brata ou Trois Frères, il ressemble en réalité aux trois frères – trois rochers situés côte à côte.  C’est un lieu d’une beauté extraordinaire qui est d’une longueur à 1 km et composé du marbre clair, couvert densément de taches de lichen brun-rouge. Il se trouve à 4 km du bout nord de l’île. Du sommet du cap on peut voir toute la côte de l’île et un panorama sur la Petite Mer et la cote opposée.  Le cap recèle des cavernes dont certaines sont situées au niveau de l’eau et donc accessibles qu’en canot ou par la glace en hiver.

 

Le cap Khoboy (en bouriate le mot « khoboy » veut dire « un croc » ) est le cap le plus au nord de l’île d’Olkhone. Le rocher colonnaire spectaculaire, ressemblant de la mer à un croc acérés , ressemble beaucoup au profil d`une femme avec un buste, comme sur les galères grecques anciennes  de l’est et de l’ouest. Le nom local du rocher est Deva, qui se traduit par « vierge ». L’endroit est remarquable pour les échos à plusieurs voix, qui se reflète par le rocher monolithique. On retrouvent ici des herbes rares et reliques. En hiver, un splendide spectacle de stalactites d’eau gelée, à l’intérieure des grottes, s’offre aux visiteurs. L`autoroute se termine à 500 mètres du cap. L’ascension vers le cap lui-même donne une image claire de l’origine de l’île. Du cap on peut voir un bloc tectonique asymétrique de l’île avec des falaises rocheuses de 100-200 m qui tombent à l’est et descend doucement à l’ouest vers la Petite Mer. Le cap Khoboy est situé près de l’endroit le plus large du lac Baïkal (79,5 km), c`est pourquoi on peut observer la côte orientale, le contour montagneux de la presqu’île Sviatoy Nos seulement par beau temps.

 

Le site Uzury est la première vallée adoucie du cap Khoboy, qui va à la côte orientale d’Olkhon, où l`autoroute descend à l’eau. Ici, l’une des plus anciennes stations météorologiques du lac Baïkal est en fonction depuis 1953. Elle surveille les conditions météorologiques sur le lac Baïkal,  en collaboration avec les stations météorologiques situées sur l’île Bolchoy Ushkan, à Dawsha, au Cap Solnechny et à Tompa. En hiver, il est intéressant de venir à Uzury  à travers l’île et de se promener le long des falaises escarpées sur la glace vers Khoboy. On peut aussi profiter de la vue d`un splendide spectacle de stalactites d’eau gelée et de nombreuses décorations de glace en forme de glaçons.

Le Mont Zhima sacré (1276 m) est situé à une journée de route d’Uzury. C`est le plus haut sommet de l’île. Le nom du site Izhimey vient du mot : »ezhin » – « le propriétaire ». La visite est autorisée uniquement pour des recherches scientifiques    accompagné d’un membre du personnel de l`Institution Publique Fédérale Budgétaire  » Zapovednoye Pribaikalyé ».